Archives 2000

Automne

MADELON HOOYKASS ET ELSA STANSFIELD
Présentation conférencier : Artiste hollandaise et artiste écossaise – vidéo installation
Date de la conférence : Vendredi 1 septembre 2000 à 12h00
Lieu : J-1160
Adresse :
Présentation de la conférence :
Elles ont commencé à travailler en collaboration en 1972. Elles ont co-réalisé et co-produit des films expérimentaux puis ont réalisé de nombreux projets vidéo et audio sous forme de monobandes, d’installations et d’environnements. Madelon Hooykaas et Elsa Stansfield interviennent souvent dans des lieux publics en créant des oeuvres médiatiques in situ. C’est d’ailleurs cet aspect de leur démarche qui nous intéresse particulièrement car leur façon d’intégrer les sons et les images médiatiques dans l’espace urbain ou la nature est particulièrement novatrice et apportera beaucoup aux jeunes artistes inscrits à notre programme. Leurs oeuvres ont été présentées en Europe, aux États-Unis et au Canada, dans de nombreux musées dont les Stedelijk Museum et Museum Fodor d’Amsterdam, le Provincial Museum de Hassel en Belgique, le Modern Art Museum de New York et le Musée Redpath de Montréal.
Les partenaires :
La Centrale

MADELEINE VAN DOREN - LE CREDAC : UNE ANTI-RECETTE DE CENTRE D'ART
Présentation conférencier : directrice du CREDAC, France
Date de la conférence : Jeudi 5 octobre 2000 à 12h30
Lieu :
Adresse :
Présentation de la conférence :
Les partenaires :
Association Française d’Action Artistique

JEAN-PIERRE GAUTHIER
Présentation conférencier : Artiste québecois – installation cinétique et sonore
Date de la conférence  : Mercredi 6 décembre 2000 à 12h00
Lieu :
Adresse :
Présentation de la conférence :
Les partenaires :
Galerie d’art B-312

Hiver

LAURA U. MARKS
Présentation conférencier : Théoricienne et commissaire
Date de la conférence : Mercredi 26 janvier 2000 à 12h30
Lieu : UQAM – Pavillon Hubert-Aquin – A-M050
Adresse : 400 St-Catherien Est
Présentation de la conférence : Une esthétique de pliage et dépliage: penser l’image dans l’âge numérique
Présentée par Laura U. Marks
La conférence sera donnée en français par l’intervenante, assistée par Alexandre Castonguay.

Théoricienne et commissaire, Dr. Laura U. Marks consacre d’abord sa recherche aux nouvelles formes cinématographiques. Dans The Skin of the Film: Intercultural Cinema, Embodiment, and the Senses (2000) Marks propose le concept de « visualité haptique » pour décrire comment les cinéastes et les artistes en arts médiatiques qui souhaitent représenter leur culture d’origine s’engagent dans la création d’un cinéma qui sollicite le sens du toucher par l’image afin d’ancrer l’expérience culturelle et la mémoire dans le corps du spectateur.
Touch: Sensuous Theory and Multisensory Media (2002),
propose de s’inspirer de la neurobiologie de l’odorat et la physique quantique, des approches théoriques expérimentales pour discourir sur les médias expérimentaux.
Son récent ouvrage, Enfoldment and Infinity: An Islamic Genealogy of New Media Art (2010), suggère des racines pour l’art numérique dans l’histoire de l’art et la pensée islamique et propose une esthétique du pliage et dépliage où Marks analyse les modalités par lesquelles les œuvres d’art, entre autres, facilitent ou, au contraire, empêchent le mouvement entre expérience, information et image.
Collaboratrice aux revues Third Text, Screen et Leonardo, Laura U. Marks a aussi contribué à de nombreux ouvrages dont « Genetic Algorithms, Caucasian Carpets, and Kunstwollen » dans Place Studies in Art, Media, Science and Technology: Historical Investigations on the Sites and the Migration of Knowledge, éd. Andreas Broekmann et Gunalan Nadarajan
(VDG-Weimar) (2008).
Elle détient la chaire Dena Wosk des Études artistiques et culturelles à l’École des arts contemporains de l’Université Simon Fraser.
Les partenaires :
EAVM