Archives 2006

Automne

BGL - ENTRETENIR LE TANGIBLE
Présentation conférencier : Trio d’artistes québécois. Vivent et travaillent à Québec.
Date de la conférence : Jeudi 5 octobre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon des sciences de la gestion
Présentation de la conférence : Formé en 1996, le trio d’artistes BGL (J. Bilodeau, S. Giguère et N. Laverdière) se caractérise par un humour mordant et critique qui s’intéresse à certaines habitudes et comportements sociaux. Le trio fabrique des oeuvres in situ en vue, entre autres, de faire oublier les cadres habituels et conventionnels associés à l’art, tout en favorisant des prises de conscience, environnementales par exemple. «Je m’appelle BGL et puisque nous sommes trois. Je vous enverrai le L afin de vous parler de nos oeuvres et des impuretés du monde réel. En passant, même si notre production évolue, notre démarche, elle, s’obstine à demeurer sensiblement la même; telle la ligne directrice d’une compagnie…»
On a pu voir leur travail à Québec et Montréal – notamment à la galerie Optica et Art Mûr, au printemps 2006 – mais également à Toronto et à l’étranger (France, Pologne, Cuba).
Les partenaires :
EAVM
Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

MICHEL DE BROIN - L'ATTRAIT DE LA TERREUR
Présentation conférencier : Artiste interdisciplinaire
Date de la conférence : Jeudi 12 octobre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon des sciences de la gestion
Présentation de la conférence : Artiste interdisciplinaire, Michel de Broin s’intéresse d’abord aux objets et à leur potentiel de fascination : ils incarnent l’utopie moderne tout en voulant échapper à sa nature contraignante.
Son travail – sculptural, photographique, etc. – sème le doute quant au pouvoir et à la valeur des idées, comme une mise à l’épreuve face aux exigences du réel. C’est également un travail de transformation des identités construites : il les retourne comme un gant, y laissant voir de multiples ouvertures métaphoriques. Invariablement, l’ironie est utilisée comme un moyen – voire une méthodologie – qui l’amène à examiner les possibilités propres à un contexte donné.
Michel de Broin est né à Montréal, il vit et travaille à Berlin. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions, au Canada (Québec, Montréal, Toronto) comme à l’extérieur (New-York, Paris, Berlin). Il prépare actuellement une exposition solo pour le Musée national des beaux-arts du Québec.
Les partenaires :
EAVM
Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

BERNARD LAMARCHE DU CÔTÉ DE LA RÉCEPTION
Présentation conférencier : Conservateur de l’art contemporain au Musée régional de Rimouski
Date de la conférence : Jeudi 19 octobre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon des sciences de la gestion
Présentation de la conférence : Conservateur de l’art contemporain au Musée régional de Rimouski, Bernard Lamarche a travaillé pendant dix ans comme critique d’art et journaliste au quotidien Le Devoir. Il a collaboré régulièrement aux revues Parachute, Etc Montréal, Espace et Canadian Art. Il est membre du comité de rédaction de la revue Esse Art & Opinion. Spécialiste de l’œuvre de Marcel Duchamp, il a rédigé un mémoire de maîtrise intitulé : Marcel Duchamp, vite, à l’Université de Montréal. Il a été commissaire de l’édition 2003 de la Manif d’art, à Québec, et de Riopelle: Impressions sans fin au Musée national des beaux-arts du Québec en 2005. «Si les tâches du critique et celles du conservateur se retrouvent du côté de la réception des œuvres d’art, leurs fins respectives sont bien différentes. Louangées pour leurs potentiels créateurs ou encore accusées d’usurpation de privilèges, ces fonctions méritent d’être présentées et débattues en termes d’éthique.»
Les partenaires :
EAVM
Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

SYLVETTE BABIN - LES ESPACES TROUBLES
Présentation conférencier : Artiste interdisciplinaire
Date de la conférence : Jeudi 9 novembre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon des sciences de la gestion
Présentation de la conférence : Artiste interdisciplinaire, Sylvette Babin travaille principalement dans les champs de la performance et de l’installation. Ses interventions s’intéressent à l’exil intérieur, l’itinérance, les effleurements du quotidien et la transgression des frontières entre soi et l’autre. Elle y poursuit une réflexion sur les espaces du corps et les zones de passage entre l’intérieur et l’extérieur, ainsi que les zones d’échanges entre l’artiste et le public. Par des stratégies et dispositifs construits autour du corps, des mises en situation absurdes ou des jeux visuels et sonores, elle propose des métaphores liées à certains états physiques ou émotifs.
Son travail a été présenté lors de nombreuses manifestations artistiques, au Québec comme à l’étranger (Argentine, Chili, Irlande, Corée, Pologne, France). Œuvrant aussi à titre d’auteure et rédactrice, Sylvette Babin a publié dans plusieurs revues, catalogues et livres d’artistes. Elle fait partie de l’équipe de rédaction de la revue Esse depuis 1997 et en est la directrice depuis 2002.
Les partenaires :
EAVM
Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

NORBERT HILLAIRE - L'ART NUMÉRIQUE ET LE NUMÉRIQUE DANS L'ART
Présentation conférencier : Théoricien de l’art et des technologies
Date de la conférence : Jeudi 16 novembre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon de sciences de la gestion
Présentation de la conférence : Théoricien de l’art et des technologies, Norbert Hillaire fut l’un des initiateurs en France, dans les années 80/90, de la réflexion critique et prospective sur les problèmes posés par l’essor des nouvelles technologies et des réseaux numériques dans l’art et la culture.
Le phénomène de libération des supports de l’art, le processus de déspécification des langages, supports et matériaux de l’œuvre ainsi que les rapports entre création et diffusion seront notamment abordés. Aussi, on posera la question essentielle des déterminismes technologiques de l’œuvre d’art et on s’interrogera sur l’influence du paradigme du réseau et de la programmation dans la création artistique en général.
Professeur à l’Université de Nice-Sophia Antipolis, Norbert Hillaire dirige le Master Recherche Distic et codirige le Laboratoire I3M. Il a également dirigé plusieurs numéros spéciaux de la revue « Art Press », en tant que théoricien spécialisé. Il est actuellement professeur invité au sein du programme de doctorat en études et pratiques des arts.
Les partenaires :
EAVM
Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

ALAIN-MICHEL ROCHELEAU - LES PERSONNAGES HOMOSEXUELS DANS L'OEUVRE DE MICHEL TREMBLAY OU LORSQUE L'IDENTITÉ SEXUELLE ET LA MARGINALITÉ SOCIALE NE FONT QU'UN
Présentation conférencier : Professeur au département d’études françaises, hispaniques et italiennes de l’Université de Colombie-Britannique, Alain-Michel Rocheleau y enseigne le théâtre, le cinéma et l’art dramatique.
Date de la conférence : Jeudi 30 novembre 2006 à 12h30
Lieu : R-M110
Adresse : Pavillon des sciences de la gestion
Présentation de la conférence : «Traduite en plusieurs langues et jouée à travers le monde, l’oeuvre dramatique de Michel Tremblay jette de nombreux ponts entre l’identité québécoise et l’universel. Nous verrons qu’il en va ainsi des personnages homosexuels de l’auteur qui, dans une langue éclatée et à travers une quête d’identité, expriment le désir obsédant d’échapper aux conditions limitées de leur existence marginalisée.»
Les partenaires :
UQAM
EAVM

Faculté des arts de l’UQAM
Doctorat en études et pratiques des arts de l’UQAM

École supérieure de Théâtre

Hiver

GÉRALD PANIGHI ET GREGORY FORSTNER
Présentation conférencier : Artistes français, Nice.
Date de la conférence : Vendredi 13 janvier 2006 à 12h45
Lieu : Galerie de l’UQAM
Adresse :
Présentation de la conférence : Gérald Panighi : En partenariat avec le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice dans le cadre d’un échange PACA/Québec.
Cette exposition présente le travail du jeune artiste niçois Gérald Panighi qui juxtapose, dans sa pratique du dessin, le texte et l’image dans un geste à la fois hésitant et contrôlé. Avec un certain sens de l’économie, il aménage dans le blanc du papier ses figures et ses ébauches de phrases poétiques qui ne dialoguent pas toujours, convoquant plutôt des idées furtives, des flashs de l’esprit qui ne font que passer et qui laissent place au vide immense. L’artiste multiplie, cultive le détail à peine perceptible qui le fascine et qui par sa seule présence, modifie la grandeur d’une page blanche.
Gregory Forstner : Une production de la Galerie de l’UQAM et de la Galerie Jocelyn Wolff (Paris), en partenariat avec le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice dans le cadre d’un échange PACA/Québec.
Gregory Forstner propose une exploration de la peinture en relation avec l’histoire de l’art, histoire qu’il traite comme un vaste réservoir d’images. Cette banque de données visuelles propose les échantillons d’une mémoire artistique partagée, que l’artiste retravaille à travers le point de vue caractéristique du voyeurisme contemporain : le gros plan. L’image peinte, flottant sur un flux de citations indécidables, semble toujours être scrutée, voire auscultée, par l’artiste. Révéler les artifices de l’art, c’est à la fois provoquer le désir du voyeur, et souligner qu’il n’y a là qu’illusion.
Les partenaires :
Galerie de l’UQAM
Consulat Général de France à Québec

GREGORY CHATONSKY
Présentation conférencier : Artiste français. Vit et travaille à Paris. Arts numériques.
Date de la conférence : Mercredi 25 janvier 2006 à 12h30
Lieu : R-M110, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Gregory Chatonsky, dont la pratique est d’abord associée à l’art numérique, s’adonne également à la production de vidéos, d’installation, d’images numériques, de bandes sonores et de sites Internet.
Son travail, solidement ancré dans une approche critique des systèmes de pensée, du langage et de l’esthétique des arts visuels, propose des réseaux d’investigation dans lesquels le spectateur circule à loisir. Il crée des espaces temps virtuels et interactifs, des infra-temps en quelque sorte et des images-espace, qui tendent à vouloir modifier les modes de perceptions du réel.
En 1994, il fonde Incident.net, la plus importante collection française de net art. Il remporte différents prix en France et à l’étranger tels que Mobius, pour son CD-Rom conçu en collaboration avec d’anciens déportés, Mémoires de la déportation (1995-1998), SACD (2000), FilmWinter (2001), Sound Space (2001), Computer Space (2001), Viper (2001), Vidéoformes (2003), SCAM (2004). Son travail a été présenté dans différentes manifestations et festivals internationaux. Nous profitons de la résidence qu’il effectue à Montréal pour inviter Gregory Chatonsky à nous entretenir de ses recherches.
Les partenaires :
Consulat Général de France à Québec

ANDREA SZILASI
Présentation conférencier : Artiste montréalaise. Vit et travaille à Montréal. Photographie.
Date de la conférence : Mercredi 1 février 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 400, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Après un baccalauréat en études cinématographiques et en langue et littérature française de l’Université de Toronto (1988), Andréa Szilasi a obtenu un baccalauréat spécialisé en arts plastiques de l’Université Concordia (1991). Ses œuvres furent présentées dans plusieurs expositions individuelles et collectives au Canada et à Mexico. Récemment, la galerie Joyce Yahouda, la galerie Art Mûr (Montréal), la galerie Leo Kamen (Toronto) et le centre d’artiste Séquence à Chicoutimi, lui ont consacré des expositions individuelles.
Ses oeuvres font partie des collections du Musée canadien de la photographie contemporaine, du Cirque du Soleil, de la Banque Laurentienne du Canada, de Loto Québec, du Musée national des beaux-arts du Québec et de collectionneurs privés.
Andrea Szilasi est représentée par la galerie Joyce Yahouda au Québec et par la galerie Leo Kamen, en Ontario. Andrea Szilasi nous propose une communication dans laquelle elle abordera l’ensemble de son travail de photographe en portant une attention particulière aux moments de transition.

ROBER RACINE
Présentation conférencier : Artiste canadien. Vit et travaille à Montréal. Écriture, musique, installation.
Date de la conférence : Mercredi 15 février 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : La méthode de travail de Rober Racine s’articule autour des mots de la langue française, de la musique et du concept de création. Reconnu pour l’absolue systématisation de sa méthode de travail, il pousse à l’extrême l’idée sous-jacente à la production de ses Pages-Miroirs qui lui prendront 14 ans à produire: des milliers de pages du dictionnaire découpées et annotées dans lesquelles l’image du spectateur lui est reflétée. Délaissant les mots, Rober Racine s’intéresse depuis le milieu des années 90 aux comètes et aux étoiles de l’espace intersidéral.
L’oeuvre de Rober Racine a été diffusée sur la scène internationale dans de nombreuses galeries d’art contemporain, musées et festivals. Son travail a été présenté au Canada, en Europe et au Japon, à la Biennale de Venise en 1990, notamment et à la Documenta IX de Kassel en 1992. Il a obtenu le prix Ozias-Leduc en 1998 et le Musée des Beaux-Arts du Canada lui a consacré une importante rétrospective en 2001.
Rober Racine a également publié deux romans, collaboré avec les chorégraphes québécois Marie Chouinard et Édouard Lock de La La La Human Steps et créé des pièces sonores pour Radio-Canada.

AXEL MORGENTHALER
Présentation conférencier : Artiste canadien. Vit et travaille à Montréal. Lumière, installation, scénographie.
Date de la conférence : Mercredi 22 février 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Axel Morgenthaler est un artiste de la lumière, un concepteur d’espaces temps particuliers modelés par la vidéo, le multimédia et le cinéma. Ses conceptions scéniques intégrant diverses disciplines artistiques sont reconnues comme de véritables oeuvres d’art.
Aujourd’hui plus près de la danse et du théâtre, Axel Morgenthaler a travaillé en Europe avec l’architecte Roman Dobrovodsky, le peintre Sol Lewitt et l’acteur Massimo Rocchi. Depuis une quinzaine d’années, son nom a été associé à celui de chorégraphes de la scène internationale tels, Édouard Lock, Ginette Laurin, Marie Chouinard, Alvin Ailey. Il a également collaboré avec Michel Lemieux, Victor Pilon, Gilles Maheux, Robert Lepage, Wajdi Mouawad et Lorraine Pintal, ainsi qu’à des productions internationales d’opéra avec le Banff Centre for the Arts, le Schauspielhaus à Vienne et Chants Libre.
Ses collaborations l’ont conduit dans plusieurs villes du Canada, des États-Unis, d’Asie et d’Europe. Axel Morgenthaler a conçu sa première exposition solo en France, en 2000, avec plusieurs installations d’art visuel. Il a fondé, en 2001, la compagnie de design Photonic Dreams. Ses créations lui ont valu plusieurs distinctions. – « Bessie Award » à New York, pour la conception d’éclairage et scénographie pour le spectacle “Luna” de O Vertigo Danse en 2004. – « Prix Lumière » de la IES (International Engineering Society) en 2004 pour la meilleure conception «lumière architecturale» au Québec. – Le prix Gascon-Roux de la saison 2003-2004 pour la lumière de «Tristan et Yseude» au Théâtre du Nouveau Monde.
Les partenaires :
École supérieure de Théâtre

ANNE-MARIE NINACS
Présentation conférencier : Auteure et conservatrice de l’art actuel , Musée national des beaux-arts du Québec.
Date de la conférence : Mercredi 15 mars 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Anne-Marie Ninacs est conservatrice de l’art actuel au Musée national des beaux-arts du Québec depuis 2002. Elle a auparavant été conservatrice au Musée d’art de Joliette, en plus d’agir comme commissaire, chercheure et éditrice indépendante. C’est à ce titre qu’elle a notamment collaboré à l’exposition The Art of Betty Goodwin au Musée des beaux-arts de l’Ontario (1998), dirigé, avec Patrice Loubier, la programmation spéciale Les commensaux au Centre des arts actuels SKOL de Montréal (2000-2001), et organisé l’exposition Alain Paiement : Le monde en chantier pour la Galerie de l’UQAM, à Montréal également (2002). Au Musée national des beaux-arts du Québec, elle a entre autres signé les expositions Massimo Guerrera : Darboral, L’emploi du temps, Diane Borsato : Le projet Tic, Rita Letendre : Aux couleurs du jour et Avancer dans le brouillard.
L’Université du Québec à Montréal lui remettait, en avril 2005, le prix Reconnaissance dans le secteur des arts pour son engagement dans le milieu artistique québécois. Anne-Marie Ninacs nous parlera de son parcours professionnel et de son travail d’écriture.

MARIE-CLAUDE BOUTHILLIER
Présentation conférencier : Artiste canadienne. Vit et travaille à Montréal.
Date de la conférence : Mercredi 29 mars 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Artiste montréalaise se consacrant à la peinture, Marie-Claude Bouthillier investit de façon très personnelle les possibilités formelles de ce médium : les textures, les surfaces, l’espace… On la reconnaît principalement pour ses abstractions panoramiques, créées par l’inscription de ses initiales « mcb » des milliers de fois sur la toile.
Dans son travail récent, l’artiste questionne la notion d’identité par le biais de l’autoportrait, en plus de poursuivre ses recherches sur le motif. Ses tableaux et dessins, qu’ils soient paysages, autoportraits ou univers plus abstraits, proposent des espaces visuels enveloppants qui se veulent une interprétation plastique et poétique du monde et de notre rapport au réel.
Marie-Claude Bouthillier détient un baccalauréat en peinture de l’Université Concordia et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Elle a présenté son travail dans plusieurs centres d’artistes au Québec et au Canada. L’artiste a participé à l’exposition Métamorphose et clonage au Musée d’art contemporain de Montréal (2001), en plus de prendre part à plusieurs événements artistiques internationaux.

LAURENT SFAR
Présentation conférencier : Artiste français. Vit et travaille à Paris.
Date de la conférence : Mercredi 12 avril 2006 à 12h30
Lieu : R-M120, Pavillon des Sciences de la gestion
Adresse : 315, rue Sainte-Catherine Est
Présentation de la conférence : Le travail de Laurent Sfar s’articule autour de l’art, de l’architecture et du design. À la frontière entre l’espace privé et l’espace public, sa réflexion porte sur le détournement de la forme et de la fonction des objets pour en redéfinir les principes qui déterminent leur usage.
Depuis quelques années, il réalise, principalement avec Sandra Foltz (artiste parisienne) des actions et des installations dans l’espace urbain, donnant lieu à une confrontation directe avec les passants. Nous profitons de son exposition chez Skol du 14 avril au 13 mai prochain pour l’inviter à nous entretenir de son installation et des multiples facettes de sa pratique artistique.
Les partenaires :
Centre des arts actuels SKOL